20Déc2012
Auteur
adedit2
Catégorie(s)
Xynthia

Schéma Régional de Développement de l’Aquaculture

 

 

 

L’aquaculture, c’est-à-dire la culture de plantes aquatiques et l’élevage marin est une pratique aussi ancestrale que la pêche elle-même.

Depuis le début des années 80, dans un contexte de diminution continue de l’exploitation des ressources marines, la production totale de l’aquaculture a connu une croissance considérable. A l’échelle mondiale, la production aquacole est devenue le secteur de production alimentaire animal qui connait la plus forte croissance. L’aquaculture fournit aujourd’hui 43 % de tout le poisson consommé par les humains et le nombre d’espèces aquatiques domestiquées ne cesse d’augmenter.

En France, si la conchyliculture fait, depuis longtemps, partie intégrante du paysage littoral et maritime national, ce n’est pas le cas de la pisciculture qui y est moins développée que dans beaucoup de pays voisins (Espagne et Italie notamment).

Les freins identifiés sont principalement la concurrence pour l’accès à l’espace littoral (pression foncière notamment) ainsi que les nombreux usages et enjeux environnementaux de ces secteurs.

C’est la raison pour laquelle, face à cette concurrence dont l’espace maritime et côtier est l’objet, la commission européenne préconise d’adopter une politique volontariste de planification spatiale des activités de cultures marines (cf feuille de route de la commission européenne pour le développement durable de l’aquaculture marine). Elle invite ainsi tous les États membres à développer des systèmes de planification de l’espace tenant pleinement compte de l’importance stratégique de l’aquaculture.

C’est dans cette même logique que s’inscrit l’engagement 61 du «Grenelle de la mer» de juillet 2009 qui conclut à la nécessité de confier aux aquaculteurs les espaces nécessaires, et de prévenir les conflits d’usages et d’objectifs en développant une approche de planification stratégique.

Ainsi, c’est dans le but d’assurer le développement des activités aquacoles marines, en harmonie avec les autres activités littorales, que l’article 85 de la loi n02010-874 du 27 juillet 2010 de modernisation de l’agriculture et de la pêche a inséré l’article L923-1-1 dans le code rural et de la pêche maritime qui prévoit l’élaboration, par les préfets des régions littorales, de schémas régionaux de développement de l’aquaculture marine (SRDAM).

Le décret du 26 juillet 2011 précise les modalités d’élaboration des SRDAM et la circulaire DPMA du 2 août 2011 en organise le cadre général (périmètre géographique, répertoire des sites existants, sites propices).

A l’issue d’une consultation inter-service, le présent schéma a donc été présenté à la concertation de tous les acteurs concernés. Il a ensuite fait l’objet d’une consultation du conseil maritime de façade (CMF) avant d’être soumis au grand public par mise en ligne internet.

DIRMSA_rapport_SRDAM_Poitou-Charentes



 

Partager le contenu
  • Abonnement Flux XML
  • Tweeter
  • Facebook